VIDEO. Immeubles effondrés à Marseille: Perquisitions à la mairie et au siège du bailleur social Marseille Habitat

ENQUETE Dans le cadre de l’enquête en flagrance ouverte suite à l’effondrement d’immeubles rue d’Aubagne, la police judiciaire de Marseille s’est rendue à la mairie…

M.Cei. avec AFP

— 

La mairie de Marseille
La mairie de Marseille — BORIS HORVAT / AFP

Des perquisitions ont été menées ce mardi dans des services de la mairie et au siège du bailleur social Marseille Habitat dans le cadre de l’enquête sur l’effondrement de deux immeubles à  Marseille le 5 novembre, a annoncé le procureur de la République de Marseille Xavier Tarabeux, confirmant une information de Marsactu.

La police judiciaire de Marseille s’est rendue dans les services de l’urbanisme de la mairie de Marseille dans le cadre de l’enquête de flagrance sur l'effondrement de trois immeubles la semaine dernière rue d’Aubagne, dans le quartier de Noailles, selon Marsactu. Des officiers de police judiciaire se sont également rendus à l’hôtel de ville dans le même temps.

Des dizaines d'enquêteurs sont mobilisés et ont déjà réalisé « énormément d'auditions », a précisé une source policière à l'AFP. L'enquête, dans le cadre de laquelle aucune garde à vue n'a encore eu lieu, «va se prolonger de nombreuses semaines», a précisé cette source.

Les gravats intéressent les enquêteurs

 

« Ces perquisitions ont permis de saisir principalement des supports numériques qui vont être analysés par les enquêteurs », a précisé le procureur de la République.. Des investigations du même ordre sont à envisagées prochainement dans les services de la préfecture en charge du suivi de l’insalubrité et du péril.

En plus des différentes expertises qui avaient pu être faites autour de ces immeubles déjà signalés pour leur délabrement, les enquêteurs continuent de s'intéresser aux gravats des immeubles à la recherche « de tout élément utile à l'enquête ».

​​​​