Rennes: Une peine de 10 ans minimum requise pour avoir kidnappé un enfant de 4 ans

JUSTICE L’alerte enlèvement avait été déclenchée et l’enfant retrouvé après 24 heures de séquestration...

J.G. avec AFP

— 

La salle d'audience principale de la cour d'assises d'Ille-et-Vilaine, à Rennes.
La salle d'audience principale de la cour d'assises d'Ille-et-Vilaine, à Rennes. — C. Allain / 20 Minutes

Au troisième et dernier jour du procès devant les assises d’Ille-et-Vilaine à Rennes, l’avocat général a requis dix ans de réclusion minimum contre un homme de 27 ans, jugé pour le rapt d’un enfant de quatre ans le 15 août 2015. Le garçon avait été retrouvé indemne le lendemain en Gironde, grâce au déclenchement d’une alerte enlèvement.

L’avocat général a également requis l’interdiction pour l’accusé « d’exercer toute activité professionnelle qui lui permettrait de se rapprocher d’un mineur » et l’interdiction pendant 10 ans de séjour dans le département. Il a également réclamé un suivi sociojudiciaire de 10 ans avec injonction de soins. « Dans ce dossier il n’y a pas une preuve mais une multiplicité d’éléments à charge qui sont autant de preuves », a indiqué Maître Guillois avant de dresser le portrait d’un accusé enfoncé, selon lui, dans le mensonge.

Un « risque de récidive patent » selon l’avocat général

Ce dernier a fait des « aveux circonstanciés » concernant les faits d'agression sexuelle, note le magistrat, avant de démontrer pourquoi l’accusé est bien jugé pour « enlèvement » d’un enfant et non pour « soustraction d’un mineur à l’autorité parentale », un point soulevé par les avocats de la défense.

L’accusé « a peu évolué » et son « attitude lors des débats montre que son évolution est très très parcellaire. Je considère que le risque de renouvellement est fort, demande aux jurés de protéger la société contre des infractions similaires », a lancé l’avocat, pointant un « risque de récidive patent ». Le procès devait reprendre en début d’après-midi avec les plaidoiries des avocats de l’accusé. Le verdict est attendu dans la soirée.