Corse: Guy Orsoni mis en examen pour avoir voulu se venger d’une tentative de meurtre

COUP POUR COUP Guy Orsoni a été mis en examen après avoir été interpellé avec une arme et une tenue de camouflage... 

20 Minutes avec AFP

— 

Le 4x4 blindé de Guy Orsoni lors de son attaque le 13 septembre.
Le 4x4 blindé de Guy Orsoni lors de son attaque le 13 septembre. — PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP

Guy Orsoni a été mis en examen et écroué pour association de malfaiteurs en vue de commettre un crime, après avoir été interpellé en possession d’une arme et d’une tenue de camouflage, a indiqué le parquet de Marseille jeudi. Il avait lui même été victime d’une tentative de meurtre en septembre en Corse.

Guy Orsoni avait été interpellé vendredi dernier à Ajaccio par la police alors qu’il circulait sur une moto volée, en compagnie d’un autre homme, Anto Moretti. Les deux hommes, en treillis, portaient des sacs contenant des armes et des cagoules.

« Guerre des clans »

Ils avaient été placés en garde à vue dans le cadre d’une enquête menée sur commission rogatoire par la police judiciaire à la suite d’une tentative de règlement de comptes contre Guy Orsoni. Lors de leur garde à vue, les deux hommes ont gardé le silence, a ajouté le procureur.

Le 13 septembre, alors qu’il circulait en plein jour au volant d’une voiture blindée dans Ajaccio, le fils de l’ex-leader nationaliste Alain Orsoni avait été visé par le passager d’une moto armé d’un fusil d’assaut. Blessé, il avait réussi à échapper à ses agresseurs. Dix jours plus tard, il avait été mis en examen lui-même pour port d’arme prohibé.

Ces tentatives d’assassinat s’inscrivent dans une « guerre des clans » entre d’un côté les proches d’Alain Orsoni et de l’autre des proches de la bande criminelle du Petit Bar, du nom d’un café d’Ajaccio.