Attentats dans l'Aude: Trois suspects mis en examen et écroués

TERRORISME Ils sont soupçonnés d’avoir apporté leur aide à Radouane Lakdim, tué après avoir perpétré les attentats du 23 mars, revendiqués par le groupe Etat islamique…

20 Minutes avec AFP
— 
Des gendarmes bloquent l'accès à Trèbes, le 23 mars.
Des gendarmes bloquent l'accès à Trèbes, le 23 mars. — JEAN MARC HEADRICH/SIPA

Incarcérés. Trois membres de l’entourage du djihadiste​ qui avait tué quatre personnes, dont le gendarme Arnaud Beltrame, lors des attentats en mars de Trèbes et Carcassonne (Aude), ont été mis en examen vendredi et écroués, a indiqué ce samedi une source judiciaire.

Les gardes à vue de trois autres personnes, elles aussi interpellées mardi à la demande des juges d’instruction en raison de leur proximité avec l’assaillant Radouane Lakdim, ont été levées sans faire l’objet de poursuites dans ce dossier, a précisé cette source.

Coup de filet

Les trois personnes placées en détention provisoire ont été mises en examen pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle » et, pour l’un d’eux, « détention d’armes de catégorie A et B en lien avec une entreprise terroriste », toujours selon cette source judiciaire.

Fin mars, la compagne de Radouane Lakdim, Marine P., une jeune convertie à l’islam alors âgée de 16 ans, avait été mise en examen pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle » et placée en détention provisoire.