Etudiant décédé après une «alcoolisation massive»: Frédérique Vidal annonce l’ouverture d’une enquête

DRAME Le jeune homme, alcoolisé, a chuté de son logement, situé au second étage de la résidence universitaire de Gif-sur-Yvette (Essonne)… 

20 Minutes avec AFP
— 
La ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal, le 30 octobre 2017 à Paris.
La ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal, le 30 octobre 2017 à Paris. — CHAMUSSY/SIPA

Après le décès, la semaine dernière, d’un étudiant sur le campus de l’école d’ingénieurs CentralSupélec, lié à une « alcoolisation massive », Frédérique Vidal, la ministre de l'Enseignement supérieur, a annoncé, ce jeudi, avoir demandé l’ouverture d’une enquête administrative.

L’étudiant est décédé, dans la nuit du 12 au 13 octobre, après avoir chuté de son logement, au second étage de la résidence universitaire de Gif-sur-Yvette (Essonne), a expliqué une source proche du dossier, confirmant une information de RTL. Le jeune homme, âgé de 21 ans, avait consommé beaucoup d’alcool.

« Une fois de plus c’est l’effet d’une alcoolisation massive »

« Je suis bouleversée par la mort de ce jeune. Une fois de plus c’est l'effet d'une alcoolisation massive », a déclaré Frédérique Vidal au micro de Sud Radio. Mercredi, les parents de l’étudiant ont déposé plainte pour non-assistance à personne en danger, ciblant plus particulièrement l’école, selon cette même source.

Le jeune homme, inscrit en deuxième année à CentraleSupélec, avait consommé de l’alcool avec ses camarades, avant de se rendre à une fête qui se déroulait à l’intérieur de l’école, à laquelle il a été refoulé. Après avoir ordonné l’interdiction de la consommation d’alcool sur le campus de CentraleSupélec, la ministre de l'Enseignement supérieur a demandé une enquête à l’inspection générale de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche.