Mort d’Alexia: Que peut-on attendre de la confrontation entre Jonathann Daval et son beau-frère?

ENQUÊTE Un juge d’instruction va réunir Jonathann Daval et son beau-frère dans son bureau, alors qu’ils s’accusent mutuellement du meurtre d’Alexia…

Vincent Vantighem

— 

Jonathann Daval, soutenu par ses beaux-parents lors d'une marche blanche, accuse désormais son beau-frère (à gauche) du meurtre d'Alexia.
Jonathann Daval, soutenu par ses beaux-parents lors d'une marche blanche, accuse désormais son beau-frère (à gauche) du meurtre d'Alexia. — Sebastien Bozon / AFP
  • Le corps sans vie d’Alexia Daval a été retrouvé le 30 octobre 2017, en Haute-Saône.
  • Après trois mois d’enquête, son mari, Jonathann, a fini par avouer l’avoir tuée « accidentellement ».
  • Auditionné par le juge en juin 2018, Jonathann est revenu sur ses aveux, accusant son beau-frère d’avoir étranglé Alexia.
  • Le juge d’instruction vient d’ordonner une confrontation entre les deux hommes.

Un homme aux multiples facettes. Quand la France a découvert Jonathann Daval, en octobre 2017, elle a d’abord vu, sur les chaînes d’information en continu, un mari dévasté par la perte de son épouse, après la découverte, dans une forêt de Haute-Saône, de son corps, à moitié carbonisé. Trois mois plus tard, il s’est mué aux yeux du public en manipulateur trahissant la compassion nationale quand il a avoué être, en réalité, celui qui a étranglé Alexia.

Jonathann Daval, le 2 novembre 2017, lors d'une conférence de presse aux côtés de la famille d'Alexia
Jonathann Daval, le 2 novembre 2017, lors d'une conférence de presse aux côtés de la famille d'Alexia - SEBASTIEN BOZON / AFP

Mis en examen pour « meurtre sur conjoint » et placé en détention provisoire, l’informaticien de 34 ans a ensuite attendu cinq mois avant de tenter de montrer, encore, un nouveau visage. Auditionné par le juge le 28 juin, il est revenu sur ses aveux. Prétendant être la cible d’un complot familial, il a expliqué qu’Alexia avait été tuée par son beau-frère, Grégory Gay, lors d’une crise d’hystérie au beau milieu d’un dîner de famille.

Un an après la découverte du corps, le juge a décidé de réunir les deux hommes dans son bureau pour y voir plus clair. 20 Minutes dresse la liste des enjeux de cette confrontation qui pourrait intervenir dans les prochaines semaines.

La confrontation est-elle un acte d’enquête exceptionnel en matière criminelle ?

Ni joute judiciaire, ni règlement de compte : la confrontation est un acte classique dans une instruction quand deux versions sont diamétralement opposées. C’est le cas ici puisque Grégory Gay et Jonathann Daval s’accusent mutuellement d’être partie prenante au meurtre d’Alexia.

« Nous n’avons pas demandé cette confrontation simplement pour montrer qu’on est scandalisés par les déclarations de Jonathann Daval mais bien parce qu’on attend la vérité, informe Renaud Portejoie, l’un des avocats de Grégory Gay. C’est facile de dire quelque chose lorsqu’on est seul avec le juge. Cela va être plus dur pour lui de maintenir ses accusations quand il sera face à face avec notre client. »

Bien sûr, il y a un risque que chacun campe sur ses positions et que cela ne fasse pas avancer l’enquête. « Mais cela peut aussi permettre la manifestation de la vérité, estime, de son côté, Randall Schwerdorffer, l’avocat de Jonathann Daval. Je vous rappelle que mon client n’est pas le seul à être confronté. J’attends aussi beaucoup des explications de Grégory Gay. »

Quand cette confrontation doit-elle avoir lieu ?

Aucune date n’a pour le moment été fixée. Mais il faudra, en tout état de cause, attendre quelques semaines avant que cette rencontre ait lieu. Le juge attend encore les résultats d’investigations en cours avant de réunir les deux protagonistes. Un an après la découverte du cadavre, des zones d’ombre demeurent et l’enquête se poursuit.

« On pouvait penser que ce dossier allait se clôturer assez vite et que le procès arriverait, rappelle Randall Schwerdorffer. Mais il n’en est rien. Je sais que des auditions sont intervenues récemment. Et que les enquêteurs ont encore du travail. »

Dans quel état de santé se trouve Jonathann Daval ?

Affichant un profil psychologique inquiétant, Jonathann Daval avait été placé en unité médico-psychologique durant plusieurs semaines pour y être soigné, après être passé aux aveux. Sorti de cette unité, il avait ensuite rejoint une cellule à l’isolement. « Aujourd’hui, je dirais qu’il est dans un état de santé et dans un état psychologique acceptables », conclut son avocat.