Procès Pastor: Pascal Dauriac était «un peu comme le fils» adoptif de Wojciech Janowski

PROCES PASTOR Le gendre d’Hélène Pastor et sa femme étaient «gentils, adorables» avec leur coach sportif, a indiqué la sœur de ce dernier…

F.B. avec AFP

— 

L'entraîneur sportif Pascal Dauriac à son arrivée au palais de justice le 2 février 2015 à Marseille
L'entraîneur sportif Pascal Dauriac à son arrivée au palais de justice le 2 février 2015 à Marseille — BORIS HORVAT AFP
  • Anne Dauriac, l’une des trois sœurs de Pascal Dauriac, a décrit les liens qui unissaient son frère à Wojciech Janowski, accusés d’avoir organisé et commandité le meurtre d’Hélène Pastor.
  • « Tu es un peu comme le fils que je n’ai jamais eu », aurait dit l’homme d’affaires polonais à son coach sportif.

Un lien quasi filial. C’est selon Anne Dauriac, l’une des trois sœurs de Pascal Dauriac, ce qui reliait son frère à Wojciech Janowski. « Tu es un peu comme le fils que je n’ai jamais eu » aurait ainsi déclaré le gendre d’Hélène Pastor à son coach sportif, à qui il aurait commandité le meurtre de sa richissime belle-mère.

Les mots ont été cités lundi matin par cette femme, citée comme témoin devant la cour d’assises des Bouches-du-Rhône, où les deux hommes comparaissent au côté de huit co-accusés.  L’homme d’affaires polonais aurait même proposé à son coach sportif d’être son témoin s’il devait se marier, ou d’être le parrain d’un éventuel enfant.

« Des gens gentils, adorables avec lui »

Ancien coach sportif de Wojciech Janowski et de sa compagne Sylvia Ratkowski-Pastor, Pascal Dauriac était confronté à « des gens gentils, adorables avec lui, des milliardaires certes, mais sincèrement gentils avec lui », a aussi décrit Anne Dauriac.

Peyril Peytavi vient aussi éclairer les liens entre les deux hommes, évoquant « les relations de (son cousin Pascal Dauriac) avec ses parents, qui n’ont pas toujours été simples » : « En fait il a toujours été en demande d’une figure paternelle généreuse et bienveillante ».

« La fréquentation de gens riches l’a un peu déstabilisé »

Devant les enquêteurs, la mère de Pascal Dauriac, qui avait placé son fils en maison de redressement, expliquait aussi : Wojciech Janowski lui « donnait de bons conseils ». « Je pense que la fréquentation de gens riches l’a un peu déstabilisé », a-t-elle dit aussi.

Si Pascal Dauriac reconnaît avoir organisé le double meurtre d’Hélène Pastor et son chauffeur, mortellement blessés à Nice en mai 2014, Wojciech Janowski, 69 ans, nie être l’instigateur de cette opération, après avoir avoué devant les enquêteurs.