VIDEO. Marseille: Les militants de Génération Identitaire mis en examen pour avoir envahi les locaux de SOS Méditerranée

JUSTICE Ces 22 militants de Génération Identitaire ont envahi le siège de l’ONG SOS Méditerranée à la veille de la journée européenne de soutien à l’Aquarius…

M.C. avec AFP

— 

Le palais de justice de Marseille
Le palais de justice de Marseille — P.MAGNIEN / 20 MINUTES

Les 22 militants de Génération Identitaire qui ont envahi, vendredi, le siège de l'ONG SOS Méditerrannée ont été mis en examen et placés sous contrôle judiciaire, dimanche soir. Ils sont poursuivis pour « violences en réunion », « séquestration », « participation à un groupement en vue de commettre des violences » et « enregistrement et diffusion d'images violentes », a indiqué le procureur de Marseille Xavier Tarabeux, à l'Agence France Presse.

Vendredi, ils avaient été placés en garde à vue après avoir envahi le siège de l’ONG SOS Méditerranée​, à la veille de la journée européenne de soutien à son navire de sauvetagel'Aquarius. Durant leur garde à vue, ils ont fait valoir leur droit au silence.

Une « action violente »

Aucun jour d’interruption de travail n’a été prescrit aux salariés de SOS Méditerranée qui étaient présents au siège de l’association lors de l’irruption des militants identitaires, au terme des examens médicaux, a-t-il précisé.

L’association a porté plainte et a décrit une « attaque violente », rapportant que des militants avaient « molesté » certains membres du personnel et « empêché plusieurs autres par la force » de quitter les lieux avant l’arrivée de la police.

​​​​