VIDEO. Affaire Sophie Le Tan: Le principal suspect «a une version des faits cohérente», selon son avocat

INSTRUCTION Jean-Marc Reiser a été entendu pendant plus de six heures vendredi par le juge, à qui il a maintenu qu'il n'était pas responsable de la disparition de Sophie Le Tan...

Alexia Ighirri
— 
Disparition de Sophie Le Tan. Battue citoyenne à Oberhausbergen le 25 septembre 2018.
Disparition de Sophie Le Tan. Battue citoyenne à Oberhausbergen le 25 septembre 2018. — G. Varela / 20 Minutes
  • Entendu par le juge d'instruction vendredi, le principal suspect dans la disparition de Sophie Le Tan a « répondu à toutes les questions », dixit son avocat, mais a maintenu qu'il n'en était pas responsable.
  • Comment explique-t-il les traces d’ADN de Sophie Le Tan retrouvées à son domicile ? « Il les justifie d’une certaine manière. Il a une version des faits, cohérente, qui est en opposition avec certains éléments qui découlent du dossier ».

L’audience ce vendredi, devant le juge d’instruction à Strasbourg, de Jean-Marc Reiser était très attendue. A la fois par les soutiens de la famille de Sophie Le Tan -une vingtaine de personnes était présente sur les marches du tribunal de grande instance — et les médias, nombreux à guetter la sortie des avocats du principal suspect dans la disparition de l'étudiante de 20 ans à Schiltigheim le 7 septembre et mis en examen dix jours plus tard pour « assassinat, enlèvement et séquestration ».

« Il répond à toutes les questions », a d’abord martelé, peu avant 13h, Me Francis Metzger. Et de simplement ajouter : « Ce n’est pas pour autant qu’il reconnaît une quelconque participation dans la disparition de Mme Le Tan ».

« Jean-Marc Reiser a une version des faits cohérente »

Resté avec lui durant toute l’audition, jusqu’à 17h, Me Pierre Giuriato, l’autre avocat de Jean-Marc Reiser, a été un peu plus loquace, après une longue audition - « mais en même temps c’est une affaire qui le justifie »- dans une « atmosphère cordiale et respectueuse qui permet à M. Reiser de davantage s’exprimer et de faire des déclarations plus fluides que lors de sa garde à vue ».


Qu’a dit le principal suspect au juge d’instruction ? « Il y a le secret d'instruction. Je ne peux pas vous dire quoi que ce soit sur le contenu. Il y a forcément des nouveautés. Après il y a aussi des choses qui sont les mêmes y compris dans la position de monsieur Reiser », répond Me Giuriato.

« Sa position c’est qu’il n’a rien à voir de près ou de loin dans la responsabilité de la disparition de Mme Le Tan »

Comment explique-t-il les traces d’ADN de Sophie Le Tan retrouvées à son domicile ? « Il les justifie d’une certaine manière. Il a une version des faits, cohérente, qui est en opposition avec certains éléments qui découlent du dossier », indique encore son avocat.

Jean-Marc Reiser ne devrait pas être réentendu ces prochains jours.