En pleine tempête, le TK Bremen s'était échoué sur la plage d'Erdeven dans la nuit du 15 au 16 décembre 2011.
En pleine tempête, le TK Bremen s'était échoué sur la plage d'Erdeven dans la nuit du 15 au 16 décembre 2011. — F. Elsner / 20 Minutes

JUSTICE

Brest: Six mois avec sursis requis contre le commandant du «TK Bremen»

Il comparaît pour «pollution» suite à l’échouement du cargo en 2011 dans le Morbihan...

Pour le parquet de Brest, le commandant du cargo TK Bremen est bien responsable de l’échouement du bateau dans la nuit du 15 au 16 décembre 2011 sur une plage d’Erdeven dans le Morbihan. Six mois de sursis ont été requis à son encontre ainsi qu’une amende de 20.000 euros. Agé de 55 ans, le commandant turc est le seul mis en cause dans cette affaire.

Le commandant Tahmaz « a eu de bonnes réactions par rapport à son équipage et sur ce point-là, je peux même l’en féliciter, mais il ne peut pas chercher à s’exonérer de la succession d’erreurs et de fautes qu’il a pu commettre », a indiqué le procureur de la République de Brest Jean-Philippe Récappé dans ses réquisitions.

Il avait quitté le port malgré la tempête qui s’annonçait

Les 19 membres d’équipage du TK Bremen avaient pu être sauvés et les 112 tonnes de fioul qui s’étaient échappées du navire n’avaient provoqué qu’une pollution relativement restreinte. Le commandant du vraquier de 109 m de long avait décidé de quitter le port de Lorient dans la matinée du 15 décembre malgré l’annonce d’une forte tempête à venir.

« Est-ce que quelqu’un pouvait l’empêcher de partir ? Un commandant de port ne peut interdire à un navire de quitter son port que lorsqu’il y a une décision administrative dans ce sens », a souligné le procureur, s’interrogeant également sur les raisons qui avaient conduit le commandant du cargo de ne mouiller qu’une seule ancre alors que le navire avait commencé à dériver ou encore de ne lancer un appel au secours que très tardivement. La décision du tribunal correctionnel de Brest a été mise en délibéré au 13 décembre.