Rennes: Victime d'une chute dans un escalator, une femme attaque la SNCF

JUSTICE La justice a estimé que l'appareil fonctionnait normalement et que la société ferroviaire n'était pas responsable...

C.A.

— 

Illustration d'un escalator à l'entrée de la gare de Rennes, côté sud.
Illustration d'un escalator à l'entrée de la gare de Rennes, côté sud. — C. Allain / 20 Minutes

Elle n’a pas obtenu gain de cause. Lundi, le tribunal correctionnel de Rennes a débouté une femme qui avait porté plainte contre SNCF Mobilités après une chute dans un escalator en gare de Rennes en 2012, rapporte Ouest-France.

La femme avait été blessée en tentant de venir en aide à une femme âgée qui avait chuté dans l’escalier mécanique. Agée d’une soixantaine d’années, la victime estimait que l’escalator n'avait pas fonctionné correctement, ce qui avait entraîné sa chute. Elle critiquait également l’absence de système d’arrêt automatique et le manque de signalisation.

Elle réclamait 21.000 euros

Le tribunal correctionnel n’a pas donné suite aux requêtes de la plaignante, estimant que le matériel fonctionnait normalement. Il avait été révisé six jours plus tôt. La victime réclamait 21.000 euros à la SNCF en réparation du préjudice. Elle ne les obtiendra pas.