Mort de Maëlys: Nordahl Lelandais a-t-il fait de nouvelles révélations lors de la reconstitution?

JUSTICE Les juges chargés d’instruire l’enquête sur la mort de la fillette ont procédé à une reconstitution des faits, dans la nuit de lundi à mardi, en présence de Nordahl Lelandais…

V.V.

— 

Le convoi dans lequel Nordahl Lelandais est emmené, à l'occasion de la reconstitution de la mort de Maëlys.
Le convoi dans lequel Nordahl Lelandais est emmené, à l'occasion de la reconstitution de la mort de Maëlys. — EAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP
  • Une reconstitution de la mort de Maëlys a eu lieu dans la nuit de lundi à mardi.
  • Nordahl Lelandais a été extrait de sa cellule pour y participer.
  • Les enquêteurs ont fait des arrêts sur les lieux stratégiques de l’affaire.
  • Ils se sont aussi arrêtés sur le parking d’un supermarché.

Il était environ 22h30 quand les gendarmes ont commencé à tendre de grands draps blancs à l’entrée du parking de l’Hyper U de Pont-de-Beauvoisin (Isère) dans le but de soustraire Nordahl Lelandais à la vue des nombreux journalistes présents. L’ancien maître chien a participé, dans la nuit de lundi à mardi, à une reconstitution de la mort de la petite Maëlys, en présence des magistrats, des avocats mais aussi des parents de la fillette.

Les enquêteurs ont passé plus de six heures sur les lieux stratégiques de l’affaire situés entre l’Isère et la Savoie. Notamment la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin où Maëlys avait disparu et le lieu isolé de la vallée de la Chartreuse où son corps avait finalement été découvert en février 2018, sur les indications de Nordahl Lelandais. Pour l’occasion, l'Audi du mis en cause avait été spécialement amenée pour refaire en temps réel le trajet qu’il a indiqué aux enquêteurs

Des gendarmes tendent des draps dans le but de soustraire Nordahl Lelandais à la vue des journalistes lors de la reconstitution de la mort de Maëlys.
Des gendarmes tendent des draps dans le but de soustraire Nordahl Lelandais à la vue des journalistes lors de la reconstitution de la mort de Maëlys. - JEAN-PIERRE CLATOT / AFP

Un arrêt sur le parking sur les indications de Nordhal Lelandais

Entre les deux endroits, le convoi a donc fait une halte de près d’une heure sur le parking du supermarché Hyper U de Pont-de-Beauvoisin. Les enquêteurs se sont postés dans une impasse située derrière le parking, à proximité immédiate de la rivière Le Guiers. Cet endroit est situé à 300 mètres environ du domicile de Nordahl Lelandais.

« Pour l’instant, on ignore ce qu’il s’est réellement passé là, réagit Yves Crespin, avocat de l’association La Voix de l’Enfant, partie civile dans la procédure. On le saura bientôt. Mais la seule certitude, c’est que c’est sur les indications de Nordahl Lelandais que les enquêteurs ont marqué un arrêt dans ce lieu précis. »

« Je ne sais pas si c’est la drogue… »

Le parking de l’Hyper U ne semblait en effet pas avoir fait l’objet de vérifications depuis que Nordahl Lelandais a avoué avoir tué « involontairement » la fillette. Acculé, il avait finalement reconnu l’avoir tuée en lui donnant un coup de poing alors qu’elle criait dans sa voiture dans laquelle il l’avait embarquée lors du mariage.

« D’un coup, je suis sorti de mon corps, je n’étais plus dans mon corps, comme si j’étais au-dessus de mon corps, comme spectateur de ce qui se passe et je lui ai mis un coup de poing, je ne sais pas pourquoi, je ne sais pas si c’est la drogue… », avait-il confié, le 13 avril 2018, aux experts psychiatres qui l’examinaient, selon des informations recueillies par 20 Minutes.

Vendredi dernier, Nordahl Lelandais avait déjà été extrait de sa cellule pour être entendu par les juges d’instruction. Rien n’a filtré pour le moment de cette audition. Contacté par 20 Minutes, le parquet de Grenoble n’a souhaité faire aucun commentaire sur la reconstitution non plus.