VIDEO. Strasbourg: Le principal suspect arrêté après la disparition de l'étudiante mis en examen

ENQUETE Après la disparition de l'étudiante de 20 ans partie visiter un appartement et l'interpellation d'un homme de 58 ans, ce dernier, «principal suspect» des enquêteurs, a été déféré au parquet et mis en examen...

B.P. avec AFP

— 

La police du Bas-Rhin a diffusé un appel à témoins ce mardi après la disparition inquiétante d'une jeune femme partie visiter un appartement quatre jours plus tôt.
La police du Bas-Rhin a diffusé un appel à témoins ce mardi après la disparition inquiétante d'une jeune femme partie visiter un appartement quatre jours plus tôt. — Capture d'écran / Compte Twitter Police 67.

Le procureur de la République de Strasbourg avait jusqu’ici refusé de s’exprimer sur l’enquête concernant la disparition de Sophie Le Tan. Par le biais d’un communiqué, il a confirmé l’information publiée par les Dernières Nouvelles d'Alsace et confirmé par l’AFP. Interpellé samedi, le « principal suspect » a même été déféré au parquet deux jours après.

Portée disparue depuis le 7 septembre alors qu’elle était partie visiter un appartement dans la matinée route de Bischwiller à Schiltigheim (Bas-Rhin), l’étudiante strasbourgeoise de 20 ans « n’a pas été localisée » pour l’heure, d’après le procureur Yolande Renzi. Une conférence de presse est prévue au tribunal de Strasbourg ce mardi à 18h.

Avant une mise en examen ?

Interpellé chez lui, à Schiltigheim, par les enquêteurs de la police judiciaire de Strasbourg, l’homme suspecté est âgé de 58 ans. Entendu dès lundi soir après l'ouverture d'une information judiciaire « contre X » pour « enlèvement et séquestration » consécutive à la disparition de la jeune Haut-Rhinoise, l'homme a été mis en examen pendant la nuit d'après l'AFP.

Selon les dernières révélations des Dernières Nouvelles d'Alsace et de l'AFP, le quinquagénaire également écroué dispose de lourds antécédents judiciaires. Il a notamment déjà été condamné dans une affaire de viol. Depuis le 7 septembre, les proches de la jeune femme sont fortement mobilisés, en parallèle de l'appel à témoins lancé quelques jours après.