Wojciech Janowski, le gendre d'Hélène Pastor, emmené par la police le 27 juin 2014 à Nice
Wojciech Janowski, le gendre d'Hélène Pastor, emmené par la police le 27 juin 2014 à Nice — VALERY HACHE AFP

QUATRE ANS APRES

Assassinat d'Hélène Pastor: Dix personnes, dont son gendre, face à la cour

La cour d’assises des Bouches-du-Rhône ouvre ce lundi un procès qui doit durer plus d’un mois avec, entre autres, le beau-fils de la richissime Monégasque parmi les accusés…

  • Les 6 mai 2014, la riche héritière monégasque et son chauffeur tombaient dans un guet-apens devant un hôpital de Nice : blessés par arme à feu, ils succombaient à leurs blessures.
  • La cour d’assises des Bouches-du-Rhône va devoir (pendant plus d’un mois) démêler le vrai du faux face à dix accusés, tueurs à gages, intermédiaires et organisateurs présumés.
  • Le gendre d’Hélène Pastor, Wojciech Janowski, est le commanditaire présumé de ce double assassinat retentissant, qu’il a reconnu avant de se rétracter.

Ce soir du 6 mai 2014 à Nice, face à l’entrée de l’hôpital L’Archet, un individu fait feu à deux reprises sur la voiture d’Hélène Pastor. La richissime Monégasque et son chauffeur Mohamed Darwich sont gravement blessés. Le second décède quatre jours plus tard.

Des enquêteurs autour du véhicule dans lequel Hélène Pastor a été assassinée le 6 mai 2014 à Nice
Des enquêteurs autour du véhicule dans lequel Hélène Pastor a été assassinée le 6 mai 2014 à Nice - Valery Hache AFP

La milliardaire, elle, n’aura pas eu le temps de faire certaines révélations aux policiers. « J’ai peur, je veux vous revoir car j’ai d’autres choses à dire », leur lâchait-elle avant de succomber le 21 mai à l’âge de 77 ans.

Plus de quatre ans après ce double assassinat retentissant, la cour d’assises des Bouches-du-Rhône va devoir (dès ce lundi et pendant plus d’un mois) démêler le vrai du faux face à dix accusés, tueurs à gages, intermédiaires et organisateurs présumés.

Un homme d’affaires aux investissements peu florissants

Elle devra surtout analyser la trouble personnalité de Wojciech Janowski, le gendre d’Hélène Pastor considéré comme le commanditaire de ce guet-apens. L’ex-consul honoraire de Pologne en Principauté a reconnu les faits avant de se rétracter, dénonçant une « pression terrible ».

Présenté comme un homme d’affaires aux investissements peu florissants, affabulateur, Wojciech Janowski aurait pourtant, selon l’accusation, chargé son coach sportif Pascal Dauriac d’organiser la disparition de sa belle-mère.

Une manière, pour les enquêteurs, de capter son héritage plus aisément. Car l’homme de 69 ans détournait depuis des années une grande partie des sommes versées (500.000 euros chaque mois) par Hélène Pastor à sa fille. Il aurait surfacturé à sa propre épouse des dépenses du foyer, certaines concernant les études de leurs enfants.

« Il y a beaucoup de mensonges autour de Janowski »

« Mythomane ou manipulateur… quoi qu’il en soit, il y a beaucoup de mensonges autour de Wojciech Janowski, avance Me Thomas Giaccardi, l’avocat de Gildo Pastor, le fils de la milliardaire. Des mensonges qui ont continué après l’assassinat. »

Le commanditaire présumé est aussi accusé de subornation de témoin pour un faux témoignage visant à l’innocenter. Une innocence qu’il ne cesse de clamer aujourd’hui. Depuis la prison des Baumettes, Wojciech Janowski accuse son ancien coach. Ce dernier lui aurait demandé de l’argent contre une « protection » et aurait assassiné sa belle-mère en guise de dernier avertissement.

>> A lire aussi : Le gendre d'Hélène Pastor accusé d'avoir voulu aussi éliminer son fils Gildo