Un élu Patriotes finalement relaxé pour injures racistes contre un joueur de Lens

JUSTICE Guillaume Kaznowski, conseiller régional des Hauts-de-France, avait été condamné en première instance...

avec AFP

— 

Illustration justice.
Illustration justice. — M.LIBERT/20 MINUTES

Le conseiller régional des Hauts-de-France, Guillaume Kaznowski (Les Patriotes), qui avait été condamné en juin à 500 euros d'amende pour injure raciste à l’encontre d’un joueur de Lens (L2), a été relaxé en appel, a-t-on appris ce mercredi de source judiciaire.

La Cour d’appel de Douai, dans le Nord, a prononcé la relaxe mardi, selon cette source, confirmant une information de La Voix du Nord.

Pas d'injure d'un côté, pas de violence de l'autre

Guillaume Kaznowski avait déposé plainte, le 13 mars, contre Abdellah Zoubir, Abdelrafik Gérard et Souleymane Diarra, après avoir été victime, selon lui, de « violences physiques et verbales » lors d’une altercation, la veille, avec ces joueurs à la suite d’une défaite de Lens face à Bourg-en-Bresse (0-1).

Selon le parquet, ces violences dénoncées par le plaignant n’étaient « absolument pas établies ». Cette plainte avait été classée sans suite, mais des poursuites avaient été engagées pour injures racistes, ce qui lui avait valu une condamnation en première instance.