Pas-de-Calais: Un facteur condamné pour viol de correspondances

JUSTICE Le tribunal correctionnel d’Arques, dans le Pas-de-Calais, a condamné un facteur qui détournait le courrier pour voler son contenu…

G.D.

— 

Illustration de La poste
Illustration de La poste — V. WARTNER / 20 MINUTES

Certaines lettres ne sont jamais arrivées à domicile, du côté d’Arques, dans le Pas-de-Calais. Et pour cause. Un facteur a été condamné, mardi, par le tribunal correctionnel pour détournement de courriers et vol, raconte La voix du Nord.

Agé de 45 ans, l’homme repérait des plis au centre de tri avant de les ouvrir lors de sa tournée en voiture. Il gardait ce qui l’intéressait, parfois de l’argent, puis jetait le courrier déchiré dans la nature.

Un courrier piégé

Le manège a duré au moins huit semaines, du 1er avril au 23 mai. C’est un automobiliste qui a remarqué cette drôle de façon de distribuer le courrier du facteur, à la sortie de Blendecques, près de Saint-Omer. Alertée, La Poste a alors piégé un courrier qui a permis de confondre le facteur qui a été licencié.

Ce dernier a avoué « avoir honte » devant le juge. Il a expliqué son geste par le fait « d’avoir eu peur de se retrouver dans le besoin » à cause d’un divorce avec sa femme. L’ancien postier a écopé d’une peine d’un an de prison avec sursis. En plus, il doit verser 1.000 euros à La Poste pour atteinte à son image et 500 euros à un plaignant qui avait retrouvé une photo déchirée.