Rennes: Un an de prison ferme pour une mule qui avait caché de la cocaïne dans ses parties intimes

JUSTICE La jeune femme a été interpellée jeudi dans le TGV Paris-Brest…

J.G.

— 

Illustration du tribunal de grande instance de Rennes, au sein de la Cité judiciaire.
Illustration du tribunal de grande instance de Rennes, au sein de la Cité judiciaire. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Une jeune femme de 19 ans originaire de Guyane était jugée en comparution immédiate lundi devant le tribunal correctionnel de Rennes. Elle avait été interpellée jeudi en possession de 400 grammes de cocaïne dans le TGV Paris-Brest, rapporte Ouest-France. A l’hôpital, le scanner avait révélé que la drogue était dissimulée dans ses parties intimes, précise le quotidien.

A la barre, la jeune femme a expliqué que c’est un ami d’enfance qui l’avait forcée à faire la mule. « Il a insisté, j’ai refusé. Puis il a menacé de tuer mes parents si je refusais. Alors j’ai fini par accepter. Je devais toucher 4.000 euros pour ce voyage », a-t-elle indiqué aux juges. La jeune Guyanaise a été condamnée à un an de prison ferme.

>> A lire aussi : Le phénomène des «mules» de Guyane inquiète les douanes en Bretagne