Irak: Un Français condamné à la prison à perpétuité pour son appartenance à Daesh

TERRORISME Ce lundi, la Cour pénale centrale de Bagdad a condamné un Français et une Allemande à la réclusion à perpétuité pour « appartenance à Daesh »…

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration: Le drapeau de Daesh.
Illustration: Le drapeau de Daesh. — AP/SIPA

Vingt ans de prison. Lahcen Gueboudj, un Français de 58 ans et Nadia, une Allemande, ont été condamnés par la Cour pénale centrale de Bagdad en Irak, à la réclusion à perpétuité. La Cour chargée des affaires de terrorisme les a séparément jugés coupables d’appartenance à Daesh. Dans la législation irakienne, cette peine de perpétuité équivaut à vingt ans de réclusion.

Selon une journaliste de l’AFP présente sur place, Lahcen Gueboudj a d’emblée démenti durant une demi-heure, toutes ses déclarations obtenues lors d’interrogatoires et citées par le juge. « J’ai signé des aveux en arabe sans savoir ce qui était écrit », a affirmé l’homme.

« Je voulais le convaincre de rentrer avec nous en France »

« Je n’aurais jamais quitté la France si mon fils aîné Nabil, 25 ans, n’avait pas rejoint la Syrie », a-t-il plaidé. « Je voulais le convaincre de rentrer avec nous en France », a ajouté Lahcen Gueboudj, qui était parti avec sa femme et ses enfants en Turquie, puis en Syrie avant d’être arrêté en Irak.

L’allemande quant à elle, a raconté avoir rejoint la Turquie avant de passer en Syrie puis en Irak, avec sa sœur handicapée, sa mère et sa fille Yamama. Son avocat a plaidé qu’elle était mineure au moment des faits, que son mariage avec un djihadiste relevait du « viol commis par un groupe armé et non d’une décision prise par un adulte en toute conscience ».

>> A lire aussi : Fillette enlevée pour partir en Syrie: Le père de la petite Assia condamné à 10 ans de prison

>> A lire aussi : «Je n'ai jamais été en mode groupie de l'EI»... Une Française partie en Syrie avec ses trois enfants condamnée à sept ans de prison

Répudiée par son mari membre de Daesh en Syrie, la jeune femme, voile sur la tête et abaya noire, a affirmé être partie vers l’Irak « pour fuir les gens de Daesh ». Sa mère, arrêtée avec Nadia en juillet 2017 à Mossoul dans le nord de l’Irak, avait écopé en janvier 2018 de la peine de mort, sentence ensuite commuée en réclusion à perpétuité.