Le braqueur David Gras, qui s'est rendu après 7 ans de cavale, rejugé d'ici août 2019

JUSTICE Il avait été condamné en 2016 à 25 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises du Nord ... 

20 Minutes avec AFP

— 

Extrait de la fiche de recherche de David Gras sur le site Europol
Extrait de la fiche de recherche de David Gras sur le site Europol — EUROPOL

Il faisait partie des fugitifs les plus recherchés d'Europe. David Gras, qui s'est rendu jeudi à la justice après sept ans de cavale, sera rejugé d'ici août 2019, «comme le prévoit le code de procédure pénale lors d'un jugement par défaut», a déclaré le parquet général de Douai, auprès duquel il s'est rendu jeudi.

Agé de 48 ans, David Gras avait en effet été condamné en son absence le 8 juillet 2016 par la cour d'assises du Nord à 25 ans de réclusion criminelle à l'issue d'un procès fleuve de plus d'un mois dans lequel dix-neuf personnes été poursuivies.

Un convoyeur de fonds tué

La convocation à son procès n'avait pu être «dûment notifiée» à David Gras, «car il était en fuite», a précisé le parquet général. David Gras était accusé d'avoir participé à plusieurs braquages de dépôts de fonds, notamment celui d'Orly en septembre 2011, qui avait fait un mort.

Les assaillants avaient attaqué très tôt le matin à l'explosif la société de transport de fonds Témis et emporté un butin de plus de 8,2 millions d'euros. Lors de ce braquage, un convoyeur de fonds avait été tué, un passant brièvement pris en otage et les braqueurs avaient tiré sur la police pour couvrir leur fuite.

Cette attaque avait suscité une vive émotion parmi les convoyeurs et surpris par son audace et sa violence. Le cerveau présumé de ce braquage, Serge Véron, avait été condamné pour sa part à 18 ans de réclusion criminelle.

«Présumé innocent» en attendant son procès

David Gras, incarcéré à la maison d'arrêt de Douai «n'a encore jamais été entendu sur les faits qui lui sont reprochés», a déclaré jeudi soir dans un communiqué son avocat, Me Jérôme Goudard.

«Sa décision est dictée par sa volonté de répondre aux accusations dont il fait l'objet, et de bénéficier d'un procès juste et équitable. L'arrêt rendu par la Cour d'assises de Douai étant non avenu, Monsieur David Gras est aujourd'hui présumé innocent», a-t-il écrit.

>> A lire aussi : L’un des braqueurs les plus recherchés d’Europe se rend après sept années de cavale