Gironde: Deux ans de prison pour avoir battu sa compagne pendant quatre ans

VIOLENCES CONJUGALES Le médecin de la Cellule d’accueil d’urgences des victimes d’agressions (CAUVA) a délivré à la victime dix jours d’incapacité totale de travail…

Alexandra Segond
En France, une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son conjoint.
En France, une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son conjoint. — A. GELEBART / 20 MINUTES

« Il me prend pour sa chienne. Il me frappe, m’arrache les cheveux, il m’a même cogné une fois avec une chaise ». La jeune femme qui témoigne à la barre du tribunal de Libourne a encore le visage tuméfié, décrit Sud Ouest.

Son compagnon, Sébastien Charassier, vient d’être condamné à deux ans de prison ferme pour violence.

Déjà condamné pour les mêmes faits

Âgée d’une trentaine d’années, la jeune femme admet avoir mis longtemps avant de porter plainte : « Tous les mois, il me tape dessus mais je ne vais pas porter plainte tous les mois ! Et puis il y a les représailles. Mais là, il est allé trop loin… ».

Sébastien Charassier a mis son décharnement de violence sur le compte de l’alcool et de la jalousie . « Je l’aime mais quand je suis trop alcoolisé, elle me pousse à bout. Son comportement m’énerve et je la frappe de temps en temps ». Il a également pointé l’alcoolisme de sa compagne.

Au total, ces violences auront duré quatre ans. Sébastien Charassier avait déjà été condamné à deux ans de prison pour des faits similaires en 2016. Le parquet a tenu à rappeler qu’en France, une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son conjoint.