Lège-Cap-Ferret: Le conseiller municipal démissionne après des accusations d’agressions sexuelles

AGRESSION André Rouas, qui nie toujours les faits, avait été placé en garde à vue puis relâché samedi dernier…

Alexandra Segond

— 

Ce dimanche matin, André Rouas, le conseiller municipal de Lège-Cap-Ferret, a démissionné après des accusations d'agressions sexuelles
Ce dimanche matin, André Rouas, le conseiller municipal de Lège-Cap-Ferret, a démissionné après des accusations d'agressions sexuelles — © MBOSREDON

Ce dimanche matin, André Rouas, le conseiller municipal de Lège-Cap-Ferret, a présenté sa démission à la mairie. Cette décision intervient dans le cadre d’une enquête sur des accusations d’agression sexuelle, explique France Bleu Gironde.

L’élu de 73 ans se serait « frotté » contre deux mineurs lors de la retransmission de la Coupe du monde de football.

Une démission pour préparer sa défense

Les deux jeunes, âgés de 11 et 17 ans, ont indiqué qu’ils faisaient la queue pour accéder à l’écran géant installé au golf du village de Four quand l’élu les aurait agressé. Les deux victimes, en vacances, ne se connaissaient pas. Elles ont finalement porté plainte et André Rouas avait alors été placé en garde à vue.

L’élu municipal a été entendu par les gendarmes à plusieurs reprises, niant toujours les faits, avant d’être relâché sous présomption d’innocence. Il a quand même tenu à présenter sa démission, afin de « pouvoir se défendre dans les meilleures conditions [et] ne pas être lié à la commune et aux membres de la municipalité », a conclu Michel Sammarcelli.