Perpignan: Il s’était fait passer pour un médecin durant un mois, il écope d’un an de prison avec sursis

JUSTICE Un Espagnol, qui s’était fait passer durant un mois pour un médecin, vient d’être condamné à un an de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Perpignan…

B.C.

— 

Une ordonnance et un stethoscope. (Illustration)
Une ordonnance et un stethoscope. (Illustration) — Nicolas MESSYASZ

L’habit ne fait pas le moine. Un organisme de soins des Pyrénées-Orientales en a fait l’amère expérience il y a quelques années. Une affaire jugée la semaine dernière par le tribunal correctionnel de Perpignan.

Il y a quatre ans, cet établissement a lancé un appel à candidature pour recruter un médecin. Un Espagnol s’est présenté, documents du ministère de la Santé espagnol et diplômes à l’appui relate L'Indépendant.

L’homme est embauché à l’essai et son dossier transmis au conseil de l'ordre des médecins des Pyrénées-Orientales comme il est d’usage.

Après vérifications, il s’est avéré que l’ensemble des documents étaient faux. Une plainte a été déposée et une convocation a été envoyée au faux médecin. Il ne s’y est jamais rendu et a depuis disparu.

Au cours de l’enquête, il a justifié par mail son usurpation de fonction en raison de problèmes financiers. Il ne s’est pas présenté à la barre pour être jugé. Il a été condamné par défaut à un an de prison avec sursis et 3 000 € d’amende.