L'eurodéputée Sophie Montel porte plainte contre Florian Philippot pour «usage de faux»

POLITIQUE Sophie Montel affirme que le président des Patriotes a utilisé sa signature pour obtenir des fonds de l'Union européenne au profit de son parti...

20 Minutes avec AFP

— 

Florian Philippot et Sophie Montel, le 1er décembre 2015 à Delle.
Florian Philippot et Sophie Montel, le 1er décembre 2015 à Delle. — SEBASTIEN BOZON / AFP

Sale temps chez Les Patriotes. L’eurodéputée Sophie Montel, qui vient de quitter le parti, a déposé plainte mercredi contre son fondateur. Elle accuse Florian Philippot d'« usage de faux », et a porté plainte contre X pour « faux et usage de faux et détournement de fonds publics ».

Sophie Montel affirme que le président des Patriotes a utilisé sans son aval une délégation de signature, qui a fait bénéficier le parti de son enveloppe parlementaire. Or elle affirme n’avoir « jamais signé ce document », selon la plainte.

1.200 sacs de toile

Ce document, daté du 3 octobre 2017, serait au profit du fondateur du mouvement, dénonce Sophie Montel. L’avocat de l’ancienne élue FN, Randall Schwerdorffer, a envoyé mercredi matin par courrier cette plainte au parquet national financier ainsi qu’à l’Office européen de lutte anti-fraude (Olaf).

Cette somme aurait notamment servi à acheter environ 12.000 euros de supports publicitaires pour le mouvement de Philippot : 1.200 sacs en toile à 9 euros hors taxes pièce, qu’elle estime en outre surfacturés. La dépense était notée sur une ligne appelée « gadgets », dotée de 20.559,20 euros. « Il y a donc eu détournement de fonds publics européens au bénéfice sans aucun doute possible du mouvement Les Patriotes », affirme Sophie Montel dans sa plainte.

« Divine solitude »

L’avocat de Florian Philippot, Georges Sauveur, a jugé « ridicule » dans un communiqué l’accusation de faux en écriture. Il affirme qu’il va porter plainte « contre ses diffamations et dénonciations calomnieuses ». Selon lui, plusieurs documents du bureau de l’eurodéputée « portent la même signature ». De plus, Sophie Montel « a toujours su qu’il existait une mutualisation des budgets » avec Florian Philippot et la troisième eurodéputée des Patriotes Mireille d’Ornano.

L’avocat assure enfin qu'« aucune dépense des Patriotes n’a été financée par le Parlement européen ». Sophie Montel a claqué la porte des Patriotes début juillet en dénonçant la « divine solitude » de son président et « l’aspect dysfonctionnel » du mouvement.

>> A lire aussi : Départs, accusations, manque d'argent... Les Patriotes dans une mauvaise passe

>> A lire aussi : Geneviève de Fontenay n'apparaîtra plus aux côtés de Florian Philippot

>> A lire aussi : Florian Philippot. «Avec Les Patriotes, nous avons vocation à constituer le rassemblement majoritaire»