Marseille: Huit ans de prison pour le chef d'un réseau de vente de cannabis

TRAFIC Le fournisseur de ce réseau de trafic de drogue situé au Petit Séminaire à Marseille a écopé de son côté de douze ans de prison…

M.C. avec AFP

— 

Illustration de cannabis.
Illustration de cannabis. — F. Elsner / 20 Minutes

Huit ans de prison pour le chef du réseau, et douze ans de prison pour son fournisseur. Tel est le jugement du tribunal correctionnel de Marseille à l’encontre de deux personnes accusées de participer activement au réseau de vente de cannabis du Petit Séminaire, une cité du 13e arrondissement dans les quartiers Nord de Marseille.

Rachid Ziani, 55 ans, à la fois employé en mi-temps thérapeutique d’une société d’assainissement des eaux à Marseille et tenancier d’un bar à hôtesses à LLoret del Mar (Espagne), a été condamné à 12 ans de prison et 150.000 euros d’amende pour avoir approvisionné en herbe de cannabis produite en Espagne le « plan stup » du Petit Séminaire.

Chiffre d’affaires mensuel : 480.000 euros

A l’audience, le 28 juin, Rachid Ziani avait reconnu avoir assuré une dizaine de livraisons aux responsables du réseau, le dernier « go fast » entre l’Espagne et la cité phocéenne portant sur plus de 25 kilos.

Selon les feuilles de comptabilité saisies par les enquêteurs, ce « plan » du Petit Séminaire, un des hauts-lieux du trafic de drogue à Marseille, avait un chiffre d’affaires mensuel évalué à près de 480.000 euros.

Jean-Joseph Agosta, 30 ans, présenté comme le chef de ce réseau, ce qu’il a contesté, a lui été condamné à 8 ans de prison ferme et 80.000 euros d’amende. Ses deux lieutenants, Ludovic Bione et Mohamed Badi, ont été respectivement condamnés à 8 et 7 ans de prison ferme, ainsi qu’une amende de 70.000 euros chacun.

>> A lire aussi : Marseille: Un plan stups à 4.000 euros par jour démantelé dans les quartiers Nord