Indre: Un haut représentant des services de l’Etat mis en examen pour viols et agressions sexuelles sur mineurs

PEDOPHILIE Les faits se seraient déroulés entre 2006 et 2017 en Haute-Loire, dans le Cantal et dans la Nièvre…

H. B.

— 

Illustration gendarmerie.
Illustration gendarmerie. — JAUBERT/SIPA

C’est l’un des plus hauts représentants des services de l’Etat dans le département. Le directeur de la Direction départementale des territoires (DDT) de l’Indre a été mis en examen en fin de semaine pour viols et agressions sexuelles sur mineurs, rapporte France 3 Val-de-Loire.

Ce haut fonctionnaire de l’aménagement des territoires, qui a été entendu par les enquêteurs de la gendarmerie de Saint-Flour (Cantal) aurait avoué, le 20 juin, être l’auteur d’au moins sept viols et agressions sexuelles sur des mineurs.

« On peut effectivement parler de prédateur sexuel ou de grand malade éminemment dangereux »

Les faits se seraient déroulés entre 2006 et 2017 en Haute-Loire, dans le Cantal et dans  la Nièvre​. Les jeunes victimes, de jeunes enfants ou adolescents, étaient des proches de l’entourage familial ou amical du sexagénaire. « On peut effectivement parler de prédateur sexuel ou de grand malade éminemment dangereux », a déclaré Éric Maillaud, le procureur de la République de Clermont-Ferrand.

Pour l’instant, sept victimes ont été identifiées mais les enquêteurs veulent savoir si d’autres enfants n’ont pas été abusés. « Nous nous engageons sur une affaire au long cours, qui durera plus d’une année », a précisé le procureur.

Déféré devant un juge d’instruction du tribunal de Clermont-Ferrand, le sexagénaire a été placé en détention provisoire.