Savoie: Le chasseur qui a tué quatre ânes en septembre 2017, condamné à une amende

JUSTICE Un chasseur suisse a été condamné jeudi à payer une amende de 750 euros pour avoir abattu quatre ânes dans les Bauges en septembre 2017...

G.F

— 

En septembre 2017, le chasseur d'origine suisse avait abattu quatre ânes dans les Bauges.
En septembre 2017, le chasseur d'origine suisse avait abattu quatre ânes dans les Bauges. — CATERS/SIPA

Un mois de prison avec sursis avait été requis à son encontre. Finalement, le chasseur suisse, qui avait abattu quatre ânes, a été condamné jeudi à 750 euros d’amende. Le tribunal de Chambéry n’a pas retenu l’acte de cruauté envers les animaux, théorie défendue par la partie civile. Il a simplement reproché au chasseur de n’avoir pas su identifier sa cible avant de tirer.

En septembre 2017, l'homme a tué quatre ânes dans le massif des Bauges, en Savoie. Il s’était éloigné pendant une partie de chasse pour pénétrer dans une propriété privée où gambadaient cinq équidés.

A l’issue du jugement, la propriétaire des animaux s’est dite effondrée. « Je ne comprends pas que le juge considère qu’on puisse tirer 11 fois sur quatre ânes, à quelques dizaines de mètres, par simple erreur », a-t-elle réagi au micro de France Bleu.

25.000 euros de dommages et intérêts

Sandrine Lassiaille avait demandé des indemnités à hauteur du préjudice subi. Elle recevra 25.000 euros, mais même cela n’a plus de sens pour elle. « Quelle importance finalement ? » dit-elle.

La fédération de chasse de Savoie s’était elle aussi porté partie civile. Elle obtient 6.000 euros de dommages et intérêts. Les associations de défense des animaux ont été déboutées. Elles ont dix jours pour faire appel de ce jugement.