Nîmes: Prison avec sursis pour un ancien manadier qui avait abandonné ses chevaux

JUSTICE Le septuagénaire a été condamné à 4 mois de prison avec sursis…

N.B.

— 

Illustration des chevaux dans un champs
Illustration des chevaux dans un champs — Libor Sojka/AP/SIPA

Un homme a été condamné à quatre mois de prison avec sursis, mercredi, par le tribunal correctionnel de Nîmes. Cet ancien manadier gardois devra également verser près de 100.000 euros de dommages et intérêts à plusieurs associations de défense de la cause animale, qui avaient sauvé 27 chevaux abandonnés, rapporte Objectif Gard.

En 2016, les animaux avaient été retrouvés dans un état dramatique, quatre d’entre eux étaient morts. « À partir du moment où les animaux ne sont pas nourris, ils sont plus fragiles, les champs sont devenus des mouroirs », avait noté le vice-procureur.

« Il ne s’est pas aperçu du temps qui passe »

Le septuagénaire, un ancien manadier à la retraite, ne pourra plus détenir d’animaux pendant une durée de cinq ans. En 2014, il avait été victime d’un problème de santé.

« Mon client a une santé défaillante après cet AVC, avait expliqué son avocat, poursuit le site d’actualité. Il ne s’est pas aperçu du temps qui passe, et peut-être aussi de la force qui lui manquait pour s’occuper d’un nombre aussi important d’animaux… »