Pays-Bas: La justice interdit un gang de motards jugé violent et criminel

REBELLES Ses membres étaient impliqués dans des actes de violence, la fabrication et le trafic de stupéfiants, la possession illégale d’armes…

20 Minutes avec agences

— 

Les membres du club de motards Satudarah, rassemblés en 2014 pour une promenade à moto.
Les membres du club de motards Satudarah, rassemblés en 2014 pour une promenade à moto. — ROBIN UTRECHT/SIPA

Sons of Anarchy aux Pays-Bas ? La justice néerlandaise a interdit lundi l’existence d’un club de motards au motif qu’ils propagent une culture de violence et mènent des activités criminelles.

« La combinaison de nombreux délits et d’une culture de violence fait que les activités de Satudarah sont contraires à l’ordre public », selon les juges. Les actifs du club ont été saisis. L’interdiction s’étend aussi à son fan-club et au groupe affilié Supportcrew 999.

Deuxième club de motards fermé en deux ans

Ses membres « sont impliqués depuis de nombreuses années dans des activités criminelles, notamment de la violence contre d’autres clubs de motards, la fabrication et le trafic de stupéfiants, la possession illégale d’armes et l’extorsion ». En 2017, the Bandidos, un autre club de motards accusé de poser une menace pour l’ordre public, avait aussi été fermé par la justice.

La justice néerlandaise a également tenté en vain plusieurs fois de rendre hors-la-loi les Hells Angels, accusés d’être une organisation criminelle. Leur cas doit être examiné le mois prochain, selon la chaîne de télévision néerlandaise NOS.

>> A lire aussi : Var: Un grand-père lynché par des motards sous les yeux de son petit-fils de 3 ans

>> A lire aussi : Les rodéos sauvages bientôt plus sévèrement sanctionnés?