Orléans: Une détenue condamnée à un an de prison car elle ne peut s'empêcher d'insulter les surveillants

PRISON Cette femme de 51 ans était poursuivie pour outrages, violences, menaces de crimes ou de mort à l’encontre de plusieurs surveillants de l’établissement…

20 Minutes avec agence
— 
Un surveillant de prison (illustration)
Un surveillant de prison (illustration) — FRED SCHEIBER/20 MINUTES/SIPA

Une détenue du centre pénitentiaire d'Orléans-Saran vient d’être condamnée à un an de prison ferme par le tribunal correctionnel de la ville du Loiret. La raison ? Outrages, violences ou encore menaces de crimes ou de mort à l’encontre de plusieurs surveillants de l’établissement, rapporte France Bleu Orléans.

« Il y a deux personnages »

Cette femme âgée de 51 ans avait déjà été condamnée pour des faits similaires, elle avait même été transférée de Bretagne le 1er février dernier. « C’est plus fort qu’elle », a lancé le procureur de la République. Selon lui, « il y a deux personnages ». D’un côté une femme bien éduquée et polie face aux magistrats et de l’autre une détenue qui se retrouve devant le tribunal pour insultes, crachats, menace de crime ou de mort sur le personnel de l’administration pénitentiaire.

« Un comportement impulsif quand je suis en colère », a déclaré cette ancienne employée de l’office de tourisme de la ville du Havre (Seine-Maritime) pour se défendre.

Reconnue coupable

« C’est un sujet fragilisé, dans la persécution », a affirmé pour sa part l’expert médical en faisant référence au viol dont elle a été victime lorsqu’elle avait 8 ans. Elle a le sentiment que « c’est le personnel de la prison qui l’humilie et la provoque, elle ressent une indignité, un irrespect au quotidien ». L’avocat du personnel pénitentiaire, lui, a mis en avant que 16 plaintes ont été déposées par des agents, dont certains le faisaient pour la première fois de leur carrière.

Finalement, la détenue a été reconnue coupable par le tribunal, alors qu’elle aurait pu sortir de prison le 27 juin prochain.