Nice: La piste criminelle envisagée dans l'incendie du magasin Azur Fête

JUSTICE Une information judiciaire pour « dégradations par substance incendiaire » a été ouverte…

M.F.

— 

Illustration pompiers.
Illustration pompiers. — ILE MICHEL/SIPA
  • Le feu s’était déclaré fin avril dans cette boutique de déguisements et de feux d’artifice du centre-ville de Nice.
  • Depuis, le patron et ses deux salariés sont au chômage technique.

Le magasin, ses déguisements, ses cotillons et ses feux d’artifice étaient partis en fumée. Fin avril, un feu avait ravagé le magasin Azur Fête à Nice. Selon Nice-Matin, une information judiciaire a été ouverte.

L’enquête de la justice s’oriente vers une piste criminelle, les faits de « dégradations par substance incendiaire » ayant été retenus. Les enquêteurs sont « sur la piste d’un auteur qui aurait volontairement mis le feu », a expliqué le procureur de la République de Nice Jean-Michel Prêtre au quotidien local.

Chômage technique

L’incendie trouvait son foyer au sous-sol de l’immeuble. L’explosion des feux d’artifice et l’effondrement du plancher avaient totalement ravagé le magasin, laissant le patron et ses deux salariés au chômage technique, indique Nice-Matin.