Lyon: Langue fendue ratée... Une amende mais pas d’interdiction d’exercer pour le body-piercer

FAITS DIVERS Une jeune femme, venue se faire une langue de serpent dans son local, a peu après été hospitalisée pour une hémorragie…

C.D.

— 

Lyon, le 8 février 2015
Illustrations du salon du tatouage et du percing qui s'est déroulé à l'Espace Double Mixte de Villeurbanne.
Lyon, le 8 février 2015 Illustrations du salon du tatouage et du percing qui s'est déroulé à l'Espace Double Mixte de Villeurbanne. — no credit

Le tribunal correctionnel de Lyon a condamné jeudi à une amende de 5.000 euros un perceur poursuivi pour « exercice illégal de la profession de médecin et d’activité de chirurgie esthétique dans une installation non autorisée ». L’interdiction définitive d’exercer n’a en revanche pas été retenue, comme le relate Le Progrès.

Côté partie civile, la jeune femme qui s’était fait opérer dans un local du Ier arrondissement ne bénéficiera pas de dommages et intérêts. Sa plainte a été jugée recevable mais non fondée. Elle estimait avoir été « abandonnée à son sort » après une « langue de serpent » (langue fendue en deux dans le sens de la longueur), qui lui avait valu une hémorragie et une hospitalisation.

>> A lire aussi : La justice a le piercing trash dans le nez

>> A lire aussi : Il a un tatouage «ne pas réanimer» sur son torse, l'hôpital obéit