Nantes: Un an de sursis pour la collision qui avait coûté la vie à un père et son fils

JUSTICE Un homme de 57 ans était jugé jeudi après un accident mortel, survenu à Port-Saint-Père en mai 2017…

J.U.

— 

Le palais de justice de Nantes.
Le palais de justice de Nantes. — JS Evrard/AFP

Un an de prison avec sursis. C’est la peine prononcée contre un automobiliste de 57 ans, jeudi à Nantes. Cet homme comparaissait pour homicide involontaire, un an après le tragique accident qui avait coûté la vie à un père de famille et son jeune fils. Il a aussi écopé de six mois de suspension de permis.

Cet après-midi-là, le 10 mai 2017, le prévenu s’était assoupi (après avoir pris des médicaments) au volant, alors qu’il circulait sur la route Nantes-Pornic, à hauteur de Saint-Père-en-Retz. Sa voiture s’était déportée à gauche, venant percuter un véhicule qui arrivait dans l’autre sens. Le conducteur, un père de famille, était mort sur le coup. Son fils de 12 ans, grièvement blessé, était décédé quelques jours plus tard. Sa femme et ses deux filles, également présentes dans la voiture, s’en étaient sorties.

Route accidentogène

Cet accident dramatique, qui n’est pas le premier survenu sur RD751, avait motivé les autorités à prendre des mesures concernant cette voie très accidentogène. Quelques mois plus tard le conseil départemental avait notamment décidé du passage en 2x2 voies de l’intégralité de la route. Un radar ambulant a également été installé.