Vannes : Le directeur d’une maison de retraite condamné pour vol de bijoux

JUSTICE Il a été condamné à quatre mois de prison avec sursis et à une amende de 1.000 euros…

J.G.

— 

Illustration d'une maison de retraite.
Illustration d'une maison de retraite. — SUZAN THIERRY/SIPA

Le tribunal correctionnel de Vannes a condamné jeudi le directeur d’une maison de retraite à quatre mois de prison avec sursis et à une amende de 1.000 euros pour vol de bijoux, rapporte Le Télégramme.

Depuis plusieurs années, cet homme de 59 ans avait pris l’habitude de rapporter à son domicile des bijoux et des objets appartenant aux pensionnaires de l’Ehpad, au lieu de les placer à la Caisse des dépôts et consignations comme c’est normalement la règle.

Sa femme fait éclater l’affaire

C’est sa femme, avec qui il était en instance de divorce, qui avait fait éclater l’affaire en juillet 2016 en remettant l’enveloppe contenant les bijoux à une employée de la maison de retraite pour qu’elle la dépose au commissariat. A l’intérieur de l’enveloppe, les policiers avaient découvert une douzaine de bijoux pour une valeur estimée à 2.300 euros, précise le quotidien.

A la barre, le prévenu a plaidé sa bonne foi, indiquant que son emploi du temps très chargé ne lui avait pas permis d’aller déposer les bijoux à la Caisse des dépôts. Le tribunal ne l’a pas entendu de cette oreille et l’a reconnu coupable de vol de bijoux.