Tariq Ramadan reconnaît des relations extraconjugales, mais nie les viols

INTERROGATOIRE Lors de son premier interrogatoire devant les juges d’instruction, l’islamologue a reconnu cinq relations extraconjugales…

L.Br.

— 

Tariq Ramadan, le 7 avril 2012 au Bourget.
Tariq Ramadan, le 7 avril 2012 au Bourget. — Jacques DEMARTHON / AFP

Interrogé par les juges mardi, Tariq Ramadan a cédé du terrain. Le prédicateur a reconnu avoir eu des relations extraconjugales avec cinq autres femmes que son épouse mais il a nié les viols, évoquant plutôt des rapports de domination consentis, révèle France inter. Le théologien est mis en examen après deux plaintes pour viol.

Tariq Ramadan reconnaît pour la première fois avoir eu des relations extraconjugales avec cinq autres femmes que son épouse : Henda Ayari et « Christelle » (nom d’emprunt), les deux premières plaignantes, deux femmes qui ont témoigné sous X et une dernière femme appelée « Marie », qui a également porté plainte au mois de mars. Il reconnaît notamment avoir voulu entrer dans des jeux sexuels, mais le plus souvent « virtuel », c’est-à-dire sans rencontre physique, comme avec Christelle.

L’homme « le plus sexy »

Le prédicateur nie les avoir violées : « Je le dis et je le répète, je ne suis pas un violeur », lance Tariq Ramadan. Quand on me dit « non » c’est non. » Il préfère parler de « rapports fougueux, de domination », dans un « cadre de consentement et de complicité ». L’une de ses anciennes maîtresses, entendue par les juges, confirme ces déclarations et a assuré n’avoir jamais subi de violences sexuelles de la part du théologien. « Il n'y a rien de nouveau, souligne Emmanuel Marsigny, son avocat, auprès de 20 Minutes. Les relations dont il parle sont des relations sur Internet un peu coquines, c'est tout ! »

Le prédicateur suisse de 55 ans a également détaillé ses relations avec les femmes. « Ce sont des femmes qui viennent me chercher », explique-t-il aux juges. Tariq Ramadan se décrit comme victime de son succès, rappelant qu’il a été « élu parmi les sept hommes les plus sexy du monde » par un journal. « C’est moi qui étais harcelé, j’étais dépassé », a-t-il déclaré.

Les juges d’instruction doivent rapidement convoquer Tariq Ramadan pour une nouvelle audition, prévue en juillet.

>> A lire aussi : VIDEO. Affaire Ramadan. L’une de ses accusatrices revient en partie sur ses déclarations

>> A lire aussi : VIDEO. Accusé de viols, Tariq Ramadan est maintenu en détention