Menton: Après le règlement de compte mortel, le supposé tireur s'est constitué prisonnier

FAITS DIVERS L'altercation a fait un mort et un blessé. Une information judiciaire a été ouverte...  

Mathilde Frénois

— 

Voiture de police. Illustration.
Voiture de police. Illustration. —

Avec son pistolet 7.67 et un ami, il s’était rendu, mardi à Menton​, au pied de l’immeuble d’une troisième personne pour en découdre. A la suite d’une rixe, ce Mentonnais avait abattu un homme de 33 ans et a blessé son complice à la jambe. Ce week-end, « la personne recherchée étant supposée être le tireur présumé s’est constituée prisonnière », a indiqué le procureur de la République de Nice Jean-Michel Prêtre.

Dès le soir des faits, une information judiciaire avait été ouverte. En plus du tireur présumé, la personne blessée est également mise en examen. « Toutes les personnes, d’un côté et de l’autre, sont défavorablement connues pour des trafics de stupéfiants, explique le procureur. Mais le mobile de l’action pourrait être d’une autre nature. Le règlement de compte lié aux stupéfiants est contesté de la part de ceux mis en examen. »

Présence policière

Depuis quelques mois, Menton fait face à une série d’affaires. Longtemps considérée comme un lieu de trafic de stupéfiants notamment grâce à la proximité de l’Italie, la ville fait face à une présence policière accrue depuis 2015, avec l’arrivée de migrants. Une présence policière qui aurait déstabilisé l’équilibre des dealers.