VIDEO. Mort de Krisztina Rady: Bertrand Cantat demande à être entendu par la justice après une nouvelle plainte

ENQUETE Selon le «JDD», le parquet de Bordeaux aurait rouvert l'enquête sur les circonstances de la mort de l'ex-épouse du chanteur...

H. B. avec AFP

— 

Bertrand Cantat, ici aux Vieilles Charrues de Carhaix en juillet 2014 avec le groupe Detroit.
Bertrand Cantat, ici aux Vieilles Charrues de Carhaix en juillet 2014 avec le groupe Detroit. — G. Durand/ 20 Minutes

Bertrand Cantat va-t-il retourner devant les tribunaux ? L’avocat du chanteur a déclaré ce dimanche que Bertrand Cantat demandait « depuis des semaines » à être entendu par la justice, réagissant à des informations du JDD qui fait état d’une nouvelle plainte contre lui. L’hebdomadaire affirme également que l’enquête sur le suicide de son ex-épouse Krisztina Rady a été rouverte.

Me Antonin Lévy a assuré ne pas pouvoir confirmer une telle réouverture de l’enquête. Le parquet de Bordeaux n’a pu être joint dimanche à ce sujet.

« Des violences physiques et des pressions psychologiques »

Yael Mellul, qui fut l’avocate du dernier compagnon de Krisztina Rady, a déclaré au JDD avoir dénoncé en janvier au parquet de Bordeaux le rôle qu’auraient joué les violences physiques et les pressions psychologiques de Bertrand Cantat dans le suicide de son ex-femme. Elle aurait été entendue pendant plusieurs heures par les enquêteurs et aurait décidé de porter plainte pour « violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner », précise le JDD.

Yael Mellul, également présidente d’une association féministe, « Femme et Libre », aurait aussi fait part de messages échangés avec les autres membres du groupe Noir Désir montrant qu’ils étaient conscients des risques encourus par Krisztina Rady.

« Cette énième plainte est fondée sur des mensonges et sera classée sans suite »

« Cette énième plainte est fondée sur des mensonges et sera classée sans suite, comme toutes les précédentes », a déclaré l’avocat du chanteur.

Condamné en mars 2004 en Lituanie à huit ans de prison pour les coups mortels portés à sa compagne d’alors, la comédienne Marie Trintignant, Bertrand Cantat avait été exonéré de responsabilités dans le décès de son ex-épouse, les investigations ayant conclu au suicide.