Nancy: Deux frères mis en examen pour l’agression de leur sœur pour son comportement pendant le ramadan

JUSTICE Deux frères qui avaient agressé leur sœur et son compagnon pour leur comportement pendant le ramadan ont été mis en examen…

G.V. avec AFP

— 

Illustration de la balance de Thémis, symbole de la Justice. (Illustration)
Illustration de la balance de Thémis, symbole de la Justice. (Illustration) — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA
  • Les deux frères qui ont agressé leur sœur à Nancy, lui reprochant son comportement pendant le ramadan et sa relation amoureuse, ont été mis en examen jeudi. L’aîné a été incarcéré.
  • Le parquet a ouvert une information judiciaire pour « acte de torture ou de barbarie, violences volontaires aggravées, tentative de meurtre et menaces de mort réitérées ».

Il lui reprochait son comportement et sa relation amoureuse. Un frère et sa sœur avaient déjà eu une vive altercation lundi soir, au domicile de leur mère. Lui âgé de 36 ans reprochant elle d’avoir une relation amoureuse hors mariage et de ne pas se vêtir correctement, notamment pendant ce mois de ramadan.  Mais mardi soir, il est allé en découdre au domicile de la jeune femme, âgée de 25 ans, employée de banque, qui hébergeait son compagnon.

Chassant tout d’abord ce dernier hors de l’appartement, il avait roué de coups la jeune femme et lui avait coupé les cheveux avec un couteau, lui infligeant une plaie de plusieurs centimètres. Rejoint par son frère cadet, âgé de 29 ans, les deux hommes auraient ensuite frappé le compagnon resté en bas de l’immeuble et tenté de le renverser avec leur voiture alors qu’il prenait la fuite. Le menaçant de mort devant le commissariat dans lequel il avait trouvé refuge.

Un frère incarcéré, l’autre sous contrôle judiciaire

Les deux frères ont finalement été mis en examen jeudi, précise l’AFP, l’aîné ayant été incarcéré. Le parquet a ouvert une information judiciaire pour « acte de torture ou de barbarie, violences volontaires aggravées, tentative de meurtre et menaces de mort réitérées ». Il n’a pas précisé sous quels chefs chacun des suspects était mis en examen. L’aîné a été incarcéré, le cadet placé sous contrôle judiciaire.

Devant le juge d’instruction, le jeune frère a expliqué que c’est le compagnon de sa sœur qui avait agressé son frère. « Ce qui aurait expliqué la course-poursuite dans les rues de Nancy et les violences commises » sur le petit ami, a indiqué le procureur François Pérain, se réservant « le droit de faire appel » du placement sous contrôle judiciaire du plus jeune des deux frères suspectés.