Jean-Luc Mélenchon visé par une demande de levée d'immunité parlementaire

DIFFAMATION Le chef de file de la France insoumise est accusé de diffamation par un journaliste du journal «Le Monde»...

L.Br.

— 

Jean-Luc Mélenchon, le 20 mai 2018 à Paris.
Jean-Luc Mélenchon, le 20 mai 2018 à Paris. — Frederic BUKAJLO/RTL/SIPA

Mis en cause pour diffamation, le leader de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon a brandi son immunité parlementaire pour justifier son absence chez le juge, révèle Le Point. Un avocat demande la levée de cette immunité.

Le leader de la France insoumise refuse catégoriquement de se rendre chez le juge. Jean-Luc Mélenchon est accusé de diffamation par le journaliste du Monde Paulo Paranaguá. Sur son blog, l’ex candidat à l’élection présidentielle l’avait décrit comme « un criminel repenti qui tirait sur des agents de police et des gardiens de banque », en raison de ses articles sur la politique au Vénézuela.

Jean-Luc Mélenchon « pas disponible »

Convoqué à plusieurs reprises par le juge depuis huit mois, le député des Bouches-du-Rhône n’a pas daigné s’y rendre. Lors des deux premières comparutions, son avocate, Raquel Garrido, a expliqué que Jean-Luc Mélenchon n’était pas disponible. Et selon les informations du Point, le député invoque désormais son immunité parlementaire.

Me Vincent Tolédero, avocat de Paulo Paranaguá, a demandé le 22 mai la levée de cette immunité parlementaire.

>> A lire aussi : Raquel Garrido annonce fièrement sa victoire en cassation contre Marine Le Pen