Alsace: Deux militants opposés au GCO jugés pour avoir tenté d'empêcher l'avancée de travaux

PROCES Le tribunal doit rendre son jugement ce mercredi à l'encontre de deux militants opposés au Grand contournement ouest (GCO) qui s'étaient enchaînés sous une foreuse en mars...

Alexia Ighirri

— 

Strasbourg: Deux militants anti GCO jugés par le tribunal correctionnel
Strasbourg: Deux militants anti GCO jugés par le tribunal correctionnel — B. Poussard / 20 Minutes

Ils seront fixés ce mercredi matin. Dix jours après leur passage à la barre du tribunal correctionnel de Strasbourg, deux militants opposés au projet autoroutier de Grand contournement ouest (GCO) dans le Bas-Rhin et jugés pour avoir tenté d’empêcher l’avancée de travaux vont prendre connaissance du jugement à leur encontre.

Le procureur avait requis deux mois de prison avec sursis, assortie d’une mise à l’épreuve double : « L’obligation d’indemniser les sociétés dites victimes à hauteur de 8.500 et 9.000 euros et l’interdiction de paraître soit dans le Bas-Rhin soit dans toutes les communes du tracé du GCO pendant cinq ans », indique l’avocat des militants Me François Zind. Ce qui pourrait poser problème au Bas-rhinois si une interdiction à paraître à l’échelle départementale venait à être retenue par les magistrats.

Enchaînés à une foreuse pour retarder le chantier

A la veille du délibéré, les deux militants, zadistes, « ont peur. Ce n’est pas facile d’être prévenu devant un tribunal », estime leur avocat, rappelant qu’il s’agit de « profils non-violent, sans casier judiciaire. Ils viennent avec un serrement au cœur ».

Les faits remontent au 7 mars et se sont produits sur la zad du Moulin à Kolbsheim. Pour lutter contre l’avancée du projet porté par Vinci, les deux militants s’étaient enchaînés sous une foreuse. Comme le 14 mai lors de l’audience, le collectif GCO non merci organise un rassemblement de soutien ce mercredi à partir de 7h30 devant le tribunal de grande instance de Strasbourg.

>> A lire aussi: Les travaux du GCO bloqués, ils envoient un courrier au Premier Ministre

>> A lire aussi: A Kolbsheim, les opposants au projet autoroutier du GCO ont désormais leur ZAD