Perpignan: Son chien urine dans l'appartement, il le tue

ANIMAUX Dénoncé par son ancien beau-père, le propriétaire d'un chien a été condamné à trois mois de prison avec sursis. Il l'avait tué parce qu'il avait uriné dans son appartement...

Jerome Diesnis

— 

Illustration de la justice
Illustration de la justice — Thomas Coex AFP/Archives

Le tribunal correctionnel de Perpignan a condamné à trois mois de prison avec sursis le propriétaire d’un chien qu’il avait tué d’un coup de pied parce qu’il avait uriné dans son appartement. Les faits s’étaient produits en juin 2015. L’ancien beau-père du prévenu avait révélé l’affaire deux ans plus tard.

Quatre associations de protection des animaux s’étaient portées partie civile. « Il est inadmissible de porter atteinte à des êtres sensibles et conscients que sont les animaux, évoque Michèle Robillard, président de l’association AnimaLibre. On demandait une condamnation exemplaire. L’animal est un individu à part entière que l’on n’a pas le droit, de frapper, de ruer de coups et de tuer ».

Interdiction de détenir un animal

L’avocat du prévenu, maître Bonnel a tenté d’expliquer que le maître n’avait pas l’intention de tuer son animal et que l’acte de cruauté n’était pas établi. Son client a été condamné à trois mois de prison avec sursis, interdiction de détenir un animal pendant cinq ans et des dommages et intérêts pour les quatre associations parties civiles.