Nice: Pour un «mauvais regard», ils tabassent un policier en civil

AGRESSION Deux jeunes hommes de 21 et 22 ans ont été condamnés à quatre mois de prison ferme...

F.B.

— 

Le palais de justice de Nice
Le palais de justice de Nice — ANP / 20 Minutes

Ils l’ont passé à tabac avec une matraque à cause de ce qu’ils ont vécu comme un « mauvais regard ». Le 19 mars à Nice, deux jeunes de 21 et 22 ans s’en sont violemment pris à un policier en civil qu’ils venaient de frôler en voiture, rapporte Nice-Matin.

Ce jour-là, le passager du véhicule sort le premier pour en découdre avec l’adjoint de sécurité sans uniforme, qu’il semble pourtant avoir reconnu. « Sale bâtard de schmidt [policier en argot] », lance-t-il. Les insultes, puis les coups pleuvent.

« J’ai comme eu l’impression qu’il me disait sale arabe »

La présidente du tribunal correctionnel de Nice s’interroge sur ce déchaînement de violence : « Un mauvais regard, c’est quoi pour vous ? ». « Quand ce monsieur m’a regardé, j’ai comme eu l’impression qu’il me disait sale arabe », répond le passager.

Consternation dans la salle d’audience. Et pour cause, selon le quotidien régional, chez le jeune homme, « rien ne pourrait laisser préjuger une appartenance maghrébine ».

« Ils se sont attaqués à un homme parce qu’il était policier »

Les deux prévenus assurent s’être défendus, arrachant la matraque télescopique des mains du policier. Cette version ne convainc pas le procureur de la République de Nice, qui dénonce une « coaction » et une « agression violente ». « Ils se sont attaqués à un homme parce qu’il était policier », assène Jean-Michel Prêtre.

Dix mois de prison, dont quatre avec sursis, et le maintien en détention sont requis. Le tribunal les a condamnés à huit mois de prison dont quatre ferme. L’adjoint de sécurité, qui souffre de lésions aux genoux, est toujours en arrêt maladie.