Boues rouges: Une plainte a été déposée contre X pour «mise en danger d'autrui»

JUSTICE Des riverains, des pêcheurs et une association ont déposé plainte contre X dans le cadre du dossier des boues rouges…

M.C.

— 

Vue générale prise le 8 octobre 2010 du site de MangeGarri à Gardanne où des résidus de bauxite produisant des boues rouges sont stockés sous forme solide
Vue générale prise le 8 octobre 2010 du site de MangeGarri à Gardanne où des résidus de bauxite produisant des boues rouges sont stockés sous forme solide — ANNE-CHRISTINE POUJOULAT AFP

Dans un communiqué de presse, l’association ZEA, des riverains et des pêcheurs ont annoncé avoir déposé une plainte contre X pour « mise en danger d’autrui » auprès du procureur de la République d’Aix-en-Provence. Les auteurs de ce communiqué de presse mettent clairement en cause le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulo qui, selon eux « n’a toujours pas manifesté publiquement d’intérêt pour ce dossier ».

Toujours selon leurs dires, « les services de l’Etat ont toujours privilégié la logique industrielle au droit et à la protection de l’environnement et de la santé. ». Rappelons qu’une rencontre avait été récemment organisée entre Nicolas Hulot et Olivier Dubuquoy de l’association ZEA, chef de file des opposants.

« Le code de l’environnement a été foulé aux pieds »

« L’Etat a été défaillant », accuse Me Hélène Bras, l’avocate qui a enclenché cette démarche auprès du parquet. Elle dit s’être procurée le compte rendu intégral de la réunion entre Ségolène Royal, alors ministre de l’Environnement, et Emmanuel Macron, alors, au cours de laquelle Manuel Valls a donné un arbitrage en faveur d’Emmanuel Macron et de la délivrance d’une nouvelle dérogation. « Le code de l’environnement a été foulé aux pieds », avance l’avocate.

>> A lire aussi : Boues rouges: La préfecture oblige Altéo à prendre des mesures contre l’envol des poussières