Alpes-Maritimes: Un maire condamné pour un mur construit aux frais de ses administrés

TRAFIC D'INFLUENCE Bruno Bettati, maire DVD de La Gaude, près de Nice, fait appel de sa condamnation à 5 ans d’inéligibilité…

20 Minutes avec AFP

— 

Bruno Bettati, maire DVD de La Gaude, a aussi écopé d'une amende de 8 000 euros. (Photo d'illustration)
Bruno Bettati, maire DVD de La Gaude, a aussi écopé d'une amende de 8 000 euros. (Photo d'illustration) — POUZET/SIPA

Bruno Bettati, le maire DVD de La Gaude (Alpes-Maritimes), près de  Nice, poursuivi pour la construction d’un mur de propriété aux frais de la municipalité, a été condamné jeudi à Grasse à 5 ans d’inéligibilité, un jugement dont il a fait appel.

Frère du conseiller régional apparenté Front national et rallié au CNIP (Centre national des indépendants et paysans) Olivier Bettati, il a aussi écopé d’une amende de 8.000 euros pour « trafic d’influence passif » malgré les dénégations de son avocat Me Michel Cardix qui a dénoncé dans Nice-Matin « un dossier vide ».

Lettres de dénonciation

Son prédécesseur à la mairie de La Gaude, Michel Meïni, avait lui aussi été condamné en avril 2017 à six mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Grasse. Il avait omis de déclarer ses impôts pendant plusieurs années.

Le procès de M. Bettati, 46 ans, instruit sur la base de deux lettres de dénonciation, visait des travaux effectués en 2010 par un artisan aujourd’hui retraité et condamné à 2.500 euros d’amende pour « trafic d’influence actif ». M. Bettati, alors premier adjoint à la mairie, n’avait jamais pu remettre la facture aux enquêteurs.