Notre-Dame-des-Landes: Deux opposants placés en détention, annonce le parquet

JUSTICE Les forces de l’ordre ont engagé cette semaine une opération d’expulsion des occupants illégaux de la ZAD…

VRB avec AFP
— 
Les forces de l'ordre tentent de déloger des zadistes, le 13 avril 2018.
Les forces de l'ordre tentent de déloger des zadistes, le 13 avril 2018. — FRED TANNEAU / AFP

Deux opposants interpellés en lien avec la ZAD de Notre-Dame-des-Landes ont été placés en détention, a indiqué ce samedi le procureur général de la cour d’appel de Rennes dans un communiqué.

Un majeur interpellé vendredi à 6 h 50 à Vigneux de Bretagne pour des « violences aggravées » a été déféré au parquet de Nantes et placé en détention provisoire dans le cadre d’une procédure de comparution immédiate. Il comparaîtra le 16 avril devant le tribunal correctionnel de Nantes.

 

Un autre majeur en garde à vue depuis vendredi à 7 h 30 pour « participation à un attroupement avec arme et violences sur personne dépositaire de l’autorité publique avec arme (usage d’un marteau) » a lui aussi été déféré au parquet de Saint-Nazaire et placé en détention provisoire. Il comparaîtra le 17 avril prochain.

D’autres occupants de la ZAD interpellés

Un troisième majeur interpellé vendredi à 8 h 00 au lieu-dit La Grée pour « outrage à une personne dépositaire de l’autorité publique et rébellion » a été déféré au parquet de Nantes. Il a été présenté à un juge d’instruction et mis en examen. Le communiqué du procureur ne précise pas s’il a été mis en liberté.

En revanche, un autre majeur en garde à vue depuis vendredi à 8 h 20 pour « participation à un attroupement avec visage dissimulé » et « outrage à personne dépositaire de l’autorité publique », a été remis en liberté après avoir été convoqué pour comparaître devant le tribunal correctionnel de Saint-Nazaire à l’audience du 16 octobre 2018.