Lorraine: En grève de la faim pour que son voisin, condamné pour l'agression sexuelle de sa fille, déménage

TRIBUNAL Un père de famille de Jarny (Meurthe-et-Moselle) a entamé une grève de la faim pour réclamer une mesure d’éloignement de l’agresseur présumé de sa fille, condamné en première instance en décembre…

B.P.

— 

Un voisin de la famille a été condamné en décembre 2017 pour l'agression sexuelle de leur fille de neuf ans. Mais il a ensuite fait appel. Illustration
Un voisin de la famille a été condamné en décembre 2017 pour l'agression sexuelle de leur fille de neuf ans. Mais il a ensuite fait appel. Illustration — G . VARELA / 20 MINUTES

En juillet 2016, sa fille, neuf ans, a été agressée sexuellement. En décembre 2017, le tribunal a condamné l’auteur présumé des faits, un de ses voisins, 70 ans environ. En ce début 2018, un père de famille de Jarny (Meurthe-et-Moselle) a entamé une grève de la faim pour réclamer une mesure d’éloignement de ce dernier, selon France Bleu.

En attendant l’audience de la cour d’appel

Son voisin a fait appel de sa condamnation à un an de prison avec sursis (et cinq ans de mise à l’épreuve). En attendant une nouvelle audience, le père de famille de 52 ans s’est installé dans une tente devant la mairie pour demander son départ de la commune afin que sa fille, « perturbée » selon ses termes auprès de nos confrères, ne le croise plus.

Ses courriers au sous-préfet, au préfet et à l’Elysée n’ont pour l’heure pas été entendus.