Rennes: Une étudiante condamnée pour avoir aspergé des élus d'urine et de soupe

JUSTICE La jeune femme s'était introduite dans une réunion du mouvement Sens Commun...

C.A.

— 

Une salle d'audience du tribunal correctionnel de Rennes.
Une salle d'audience du tribunal correctionnel de Rennes. — C. Allain / 20 Minutes

Les faits s’étaient déroulés il y a un an, en pleine campagne électorale. Candidats aux législatives, Amélie Dhalluin et Bertrand Plouvier, conseillers municipaux (LR) à la ville de Rennes, participaient à une réunion du mouvement Sens Commun quand ils ont été aspergés d’urine et de soupe de poisson. Mercredi, une étudiante a été condamnée par le tribunal correctionnel de Rennes à 70 heures de travaux d’intérêt général, assortie d’une indemnisation de 601 euros, rapporte Ouest-France.

La jeune femme avait fait irruption dans le bar où se tenait la réunion, « armée » de bouteilles de plastique. L’une était remplie d’urine, l’autre de soupe de poisson. Les deux élus LR avaient été aspergés, ainsi qu’une militante qui participait à la réunion.

« Ils nous ont aspergés en nous traitant de fachos »

« Cela s’est passé très vite. Ils sont rentrés dans le bar avec une bouteille à la main et ils nous ont tous aspergés en nous traitant de fachos », indiquait à l’époque Bertrand Plouvier, l’un des élus visés. La jeune femme avait été appréhendée grâce aux images de vidéosurveillance.