Nice: Un détenu se donne la mort, c'est le troisième suicide en l'espace d'un mois

PRISON Une enquête a été ouverte, a indiqué la direction de l’établissement pénitentiaire…

F.B. avec AFP

— 

La maison d'arrêt de Nice, à l'Est de la ville.
La maison d'arrêt de Nice, à l'Est de la ville. — ANP / 20 Minutes

C’est le troisième à se donner la mort depuis le début de l’année. Samedi, un détenu d’une trentaine d’années s’est suicidé à la prison de Nice, a appris 20 Minutes auprès de la direction lundi, confirmant une information de Nice-Matin.

>> A lire aussi : La population carcérale au plus fort, la prison de Nice en surchauffe

« C’était quelqu’un considéré comme vulnérable et la surpopulation [de l’établissement] n’explique pas son geste selon nos informations », a précisé cette même source. Une enquête a été ouverte a souligné la direction, sans donner d’autre détail.

De la même famille qu’un autre prisonnier qui s’est donné la mort

Selon le quotidien régional, le détenu décédé, âgé d’une vingtaine d’années et installé en cellule au sein de l’hôpital de jour, était de la famille d’un autre prisonnier de 46 ans qui s’est donné la mort le 28 février, également par pendaison.

>> A lire aussi : Les projets pénitentiaires niçois «dans les toutes premières priorités» selon la ministre de la Justice

Un troisième détenu s’était également tué le 24 février. Soit trois suicides en l’espace d’un mois. En 2017, la prison de Nice, parmi les plus surpeuplées de France (640 détenus pour 350 places), avait déploré deux suicides de détenus.