Harcèlement sexuel dans l'armée: La première femme à avoir porté plainte aura droit à un procès

TRIBUNAL La cour d'appel de Metz a ordonné le renvoi devant le tribunal correctionnel de la plainte d'une Lorraine pour harcèlement sexuel dans l'armée en 2012...

A.I.

— 

Harcèlement sexuel dans l'armée: La première femme à avoir porté plainte aura droit à un procès (Illustration)
Harcèlement sexuel dans l'armée: La première femme à avoir porté plainte aura droit à un procès (Illustration) — P.MAGNIEN / 20 MINUTES

Une première bataille judiciaire gagnée. Une Lorraine de 31 ans, qui s’avère être la première femme à avoir porté plainte dans l’armée pour harcèlement sexuel en 2012, aura droit à un procès, indique France Bleu Sud Lorraine.

La chambre de l’instruction de la cour d’appel de Metz a en effet ordonné le renvoi, après un non-lieu en 2017, de l’affaire devant le tribunal correctionnel. Le procès devrait donc se tenir ces prochains temps dans le chef-lieu de la Moselle.

Surnommée « Little minou »

France Bleu raconte que la trentenaire lorraine dénonce depuis six ans l’attitude de son ancien supérieur hiérarchique, alors qu’elle était la seule femme à travailler dans son service au centre de recrutement de la Marine nationale à Metz (Cirfa).

Selon ses dires, la plaignante faisait alors souvent l’objet de remarques sexistes et était même surnommée « Little minou » ou « petit chat ». Au moment des faits, l'Est républicain rapportait également que la jeune femme avait refusé plusieurs fois de se changer dans le bureau de son supérieur après la douche.

Vous êtes un homme ou une femme militaire et vous avez été victime de harcèlement sexuel, de racisme ou d'homophobie au sein de l'armée ? Nous recherchons d'éventuels témoignages afin d'écrire un article sur le sujet. Si vous vous reconnaissez dans cet appel, envoyez-nous un mail à contribution@20minutes.fr ou écrivez-nous dans les commentaires ci-dessous.