Hérault: Sans l'indiquer, le poissonnier du camp naturiste vendait des produits déjà congelés

JUSTICE Le commerçant, présenté comme « honnête » par son avocat, a fermé sa boutique…

N.B.

— 

Illustration d'une poissonnerie.
Illustration d'une poissonnerie. — Jane Hobson/REX/REX/SIPA

Un poissonnier, dont les étals étaient très appréciés dans le camp naturiste du Cap d’Agde, dans l'Hérault, a été condamné par la justice à 2 000 euros d’amende, selon Midi Libre, pour un problème d’étiquetage de certains produits qu’il proposait.

C’est le service des fraudes, poursuit le quotidien, qui avait mis le doigt, au cours de l’été 2015, sur le problème, avant que le poissonnier ne ferme finalement sa boutique.

>> A lire aussi : Hérault : Un norovirus dans l'étang, la récolte des coquillages de Thau à nouveau interdite

Congelés

Certains des poissons vendus avaient déjà été congelés, alors que ce n’était pas indiqué, tandis que d’autres produits n’étaient pas accompagnés de la bonne origine.

Pour le procureur de la République, il ne fait aucun doute : ce sont des « informations mensongères données aux clients ». Pour l’avocat du poissonnier, en revanche, ce n’est qu’un « problème d’étiquetage » pour cet homme qu’il juge « honnête ».