Lyon: Vingt-cinq ans de réclusion pour s'être acharné sur sa femme jusqu'à sa mort, à coups de couteau

JUSTICE L'homme était jugé devant les assises du Rhône pour le meurtre de son épouse, âgée de 33 ans lors de sa mort...

E.F.

— 

Lyon, le 13 mars 208. Illustration à la cour d'assises du Rhône, à Lyon
Lyon, le 13 mars 208. Illustration à la cour d'assises du Rhône, à Lyon — E. Frisullo / 20 Minutes

Devant la cour d’assises du Rhône, où il comparaissait depuis lundi pour le meurtre acharné de sa femme, les experts l’ont décrit comme un homme au profil de « pervers narcissique ».

Mardi soir, Kamel Lamraoui, un père de famille de 57 ans, a été condamné à 25 ans de réclusion criminelle à Lyon, dont les deux tiers assortis d’une peine de sûreté, pour avoir tué son épouse le 8 janvier 2014 à Villeurbanne, selon Le Progrès.

Ce jour-là, l’homme s’était déchaîné sur sa femme, alors âgée de 33 ans, en lui assénant quarante coups de couteau au thorax et à la tête, avec une lame de 15 centimètres. La jeune épouse, qui venait de lui annoncer son intention de le quitter définitivement malgré l’emprise qu’il exerçait sur elle, avait succombé aux coups de ce mari décrit par ses propres enfants comme un grand « manipulateur », violent en permanence.

Pas la moindre compassion

Ce ressortissant algérien était jugé pour « meurtre en récidive » après avoir déjà écopé de quatre ans de prison en 2005 devant le tribunal correctionnel de Lyon pour avoir porté un coup de couteau au cou de sa précédente épouse.

Si lors du procès, l’homme a reconnu le meurtre, il n’a pas fait preuve de la moindre compassion, préférant évoquer son travail difficile, ses déprimes, ses soucis. Sa peine a été assortie d’un retrait total de l’autorité parentale et de l’interdiction définitif du territoire français.